3 masterclasses pour développer le superpouvoir de l'autocompassion

Un superpouvoir qui te permet de te réconcilier avec toi et avec ton corps? Yes, Queen!

On est dures envers soi-même, hein? PIRE! On se dit des choses qu’on ne dirait jamais à personne d’autre.

Et si tu faisais taire ton bully intérieur pour enfin faire place à une amie, à une voix de soutien, à ton propre safe space?

Parce que la seule humaine qui peut te donner du love 24/7 quand ça ne va pas, eh bien, c’est toi.

Passer d’une image de soi fragile à une image de soi aussi solide qu’une pierre précieuse.

Les femmes que j’accompagne s’autocritiquent à coups de:

Ce n’est pas de leur faute (ni la tienne). La société est trop compétitive. Si on se trouve meilleure que les autres, plus hot, plus performante, plus tout, ça va comme sur des roulettes.

Mais à la minute où notre niveau de performance n’est pas parfait (comme ça nous arrive toutes, tout le temps), qu’on a pris du poids, qu’on trouve sa nouvelle collègue donc plus magnifique que soi, qu’on a reçu un commentaire plate… notre estime s’effondre.

C’est tellement précaire, tellement fragile, Queen! On ne peut pas vivre comme ça.

On nous dit souvent qu’il faut apprendre à s’aimer telle qu’on est et que notre corps n’est pas le problème.

OK, mais concrètement, comment on s’y prend? C’est à ce moment qu’arrive le superpouvoir de l’autocompassion…

L’autocompassion est pour chaque femme qui…

Éprouve de la honte ou un sentiment d’échec.

Lutte constamment contre son enveloppe, son poids, son image.

Se sent étouffée par la pression qu’elle se met sur les épaules.

S’en demande plus qu’à n’importe qui d’autre.

Souhaite s’aimer, se respecter.

Tu te reconnais? Eh bien, l’autocompassion est pour toi et tu as ta place chez les Queens!

L’autocompassion te permet des merveilles.

Lorsque tu pratiques l’autocompassion, tu passes de bully à amie. Tu n’as pas été parfaite, irréprochable, performante ou 100% à la hauteur? Basta le dégoût, le mépris et les pires paroles que tu es capable de te dire.

Tu développes une force en toi, tu n’es plus dépendante du feedback des autres ou de ton niveau de rendement. Tu es en mesure de te donner de l’amour toi-même, de veiller sur toi. Tu t’affranchis! C’est pas beau, ça?

Pour l’avoir vécu moi-même, on tronque des réflexes très douloureux pour de bien grandes et petites douceurs. Ainsi, tu pourras…

 Cesser d’être toujours trop dure envers toi-même.

Développer plus d’amour pour toi et ton corps, et pour la femme que tu es.

Diminuer tes préoccupations corporelles et ton autocritique à toutes les sauces.

Accueillir un discours interne beaucoup plus doux et bienveillant.

Être capable de dire non et te libérer de ta culpabilité.

Mieux te connaître, identifier tes désirs et faire de meilleurs choix.

Y a rien de woo-woo là-dedans: les bienfaits de l’autocompassion sont prouvés scientifiquement.

Des tonnes d’études démontrent que l’autocompassion est un outil incroyable pour le bien-être et la santé mentale. Elle aide à lutter contre…

Troubles de la conduite alimentaire

Culpabilité alimentaire

Image corporelle négative

Stress post-traumatique

Dépression

Impulsivité

Alcoolisme

Anxiété

Honte

Ah, et elle offre aussi une meilleure adhésion à l’alimentation intuitive! En gros, il existe peu d’enjeux auxquels l’autocompassion n’a pas eu de bénéfices extraordinaires. 

Je te l’ai dit, c’est un superpouvoir!

Je suis Dre Charlotte Gamache, coupable d’être tombée en amour avec l’autocompassion.

Si tu ne me connais pas déjà, je m’appelle Charlotte et je suis psy spécialisée en image corporelle et troubles de la conduite alimentaire. Je tenais absolument à t’offrir ces masterclasses d’autocompassion parce que… 

l’autocompassion a eu d’immenses bienfaits sur moi

les bénéfices sont réels, tangibles et scientifiques (tout ce que j’enseigne est basé sur la science)

je me suis formée en autocompassion auprès de Chris Germer et Kristin Neff (les superstars et pionniers dans le domaine)

Comme l’autocompassion est encore peu connue en francophonie, je me fais un devoir de répandre la bonne nouvelle et de l’enseigner aux femmes, parce que je sais que ça peut changer des vies – ça a changé la mienne!

J’ai accompagné plus d’une centaine de femmes dans les 7 dernières années à faire la paix avec leur corps, et sache que toi aussi, tu es la bienvenue chez les Queens.

Tu as le choix entre 1 masterclass ou le bundle des 3.

Tu peux prendre celle que tu préfères. Cela dit, je te recommande le bundle pour 1. faire des économies et 2. développer le plein pouvoir (le superpouvoir!) de l’autocompassion.

Intro à l’autocompassion.

Découvre le superpouvoir de l’autocompassion et goûte aux premiers bienfaits dans ton quotidien.

La masterclass comprend...

1 heure d'atelier vidéo

Petit cours préenregistré pas-plate-du-tout. Prépare ton café corsé ou ton thé fumant, je t’attends pour t’expliquer les merveilles de l’autocompassion et toute sa puissance.

Exercices

L’autocompassion, ça se vit! La masterclass est active, tu auras de courts exercices et réflexions à faire. C’est dynamique, expérientiel; je te le dis, tu vas adorer.

Adieu autocritique et sentiment d’inadéquation.

Libère-toi de l’autocritique, du feeling de « je ne suis pas adéquate ou pas assez » (comme 95 % des Queens que j’accompagne).

La masterclass comprend...

1 heure d'atelier vidéo

Petit cours préenregistré ici aussi. Prépare ta collation ou ton lunch, et moi, je t’explique comment te libérer de la honte, de l’autocritique et du sentiment d’inadéquation.

Exercices

Masterclass active et expérientielle ici aussi.

Mieux embrasser sa vie, soi et son corps.

Donne-toi le droit de t’aimer, d’aimer ton corps, de savourer ta vie. C’est le point culminant de l’autocompassion!

La masterclass comprend...

1 heure d'atelier vidéo

Cours préenregistré, comme les autres. Allume ta bougie et mets-toi de la p’tite musique, je t’explique comment vivre ta best life grâce à l’autocompassion.

Exercices

Courts exercices et réflexions à faire pour cette masterclass aussi.

Ce qu'elles en ont pensé.

Des questions? J'y réponds!

Je sens que je suis plus utile à aimer les autres et à avoir de la compassion pour eux.

Avec l’autocompassion, j’ai peur de devenir lâche, d’être trop douce envers moi-même.

Comme dirait notre ami le Dalaï Lama: «Si vous ne vous aimez pas, vous ne pouvez pas aimer les autres. Si vous n’avez aucune compassion pour vous-même, vous ne pourrez pas développer une véritable compassion pour les autres.»

Eh oui, on prend mieux soin des autres si on prend soin de soi-même. Alors s’aimer soi, c’est aimer les autres!

S’aimer, c’est aussi un acte d’affranchissement féministe. Oui-oui! La société valorise les femmes qui aiment et qui aident les autres *avant* elles-mêmes. C’est comme si s’aimer nous donnait un air prétentieux.

Moi je dis… NON, absolument pas! Ensemble, on arrête de se faire passer en deuxième et on prend (enfin) soin de soi.

Avec l’autocompassion, j’ai peur de devenir lâche, d’être trop douce envers moi-même.

Ça, c’est une fausse croyance! Quand on fait preuve d’autocompassion, on prend plus soin de nous et de notre santé. On est plus engagées envers nos objectifs et nos résolutions.

L’autocompassion n’est pas synonyme de faiblesse ou de pitié. Au contraire, elle stimule la motivation, l’estime et le dépassement de soi.

La seule différence, c’est qu’on se motive par la bienveillance et non par la critique. La critique nous écrase et la bienveillance nous élève!